Sagesse de Saint Benoît (août 2019) Les disciples doivent obéir de bon cœur


C’est de bon cœur que les disciples doivent obéir, car "Dieu aime celui qui donne joyeusement" (RB chapitre V)



Loin d’être contrainte subie et soumission passive, l’obéissance, libre adhésion au dessin de Dieu encore enfermé dans le mystère mais proposé par la parole à la foi, permet à l’homme de faire de sa vie un service de Dieu et d’entrer dans sa joie. (Vocabulaire de théologie biblique)

L’existence humaine, souvent comparée à une marche, devient une course quand on veut évoquer une obéissance empressée ou une mission urgente. Le verbe courir peut désigner simplement la forme allègre que donne une vie juste, ajoutant à la métaphore de la marche dans les chemins de Dieu une note de joie, d’empressement, de vivacité. (VTB)



Quelques résonances

dans la Règle

Prends en main les puissantes et glorieuses armes de l’obéissance. (Prol. de la Règle)

Il obéira par amour, se confiant dans le secours de Dieu. (Ch. 68)

Que les frères s’obéissent les uns aux autres…en toute charité et empressement. (Ch. 71 )


Dans l'Ecriture


Ceux qui m’aiment et gardent mes commandements. (Ex 20,6)

Tu garderas les décrets et les commandements du Seigneur…afin d’avoir bonheur et longue vie. (Dt 4,40)

Ma nourriture, c’est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé. (Jn 4,34)

Votre obéissance est connue de tous, et je m’en réjouis pour vous. (Rm 16,19)

Vous, les enfants, obéissez à vos parents dans le Seigneur…ainsi tu seras heureux. (Eph 6,1-2)


Vous, les esclaves, obéissez à vos maîtres comme au Christ dans la simplicité de votre cœur. Faites-le

comme des esclaves du Christ qui accomplissent la volonté de Dieu de tout leur cœur (Eph 6,5-6)

Chacun doit être prompte à écouter (Jc 1,19) 

Mettez la Parole en pratique ; ne vous contentez pas de l’écouter…celui-là sera heureux d’agir ainsi. (Jc 1,22-2)


Chez les auteurs spirituels

Mon Dieu, j’espère que vous me récompenserez de tout ce que j’aurai fait pour vous plaire !
Disons chaque matin : Tout pour plaire, ô mon Dieu ! Toutes mes actions avec vous ! Que la pensée de la sainte présence de Dieu est douce et consolante !
Que de douceur ne trouvons-nous pas à nous oublier pour chercher Dieu ! Saint Curé d’Ars


Obéissez comme un instrument obéit aux mains de l’artiste – un instrument ne se demande pas pourquoi il fait ceci ou cela – assurés que jamais on ne vous ordonnera rien qui ne soit bon et tout à la gloire de Dieu. (Chemin 617)
Sois obéissant, et Dieu te remplira de grâce et de paix (Chemin 715) Josemaria Escriva de Balaguer


Le bal de l'obéissance (Madeleine Delbrêl)

A nous de nous laisser inventer
Pour être des gens joyeux qui dansent leur vie avec vous.

Pour être un bon danseur, avec vous comme ailleurs, il ne faut
Pas savoir où cela mène.
Il faut suivre,
Erre allègre,
Etre léger,
Et surtout ne pas être raide.
Il ne faut pas vous demander d'explications
Sur les pas qu'il vous plaît de faire.
Il faut être comme un prolongement,
Agile et vivant de vous,
Et recevoir par vous la transmission du rythme de l'orchestre.
Il ne faut pas vouloir à tout prix avancer,
Mais accepter de tourner, d’aller de côté.
Il faut savoir s'arrêter et glisser au lieu de marcher.

Seigneur, venez nous inviter.
Nous sommes prêts à vous danser cette course à faire,
Ces comptes, le dîner à préparer, cette veillée où l'on aura
Sommeil.
Nous sommes prêts à vous danser la danse du travail,
Celle de la chaleur, plus tard celle du froid.
Si certains airs sont souvent en mineur, nous ne vous dirons pas
Qu'ils sont tristes ;
Si d'autres nous essoufflent un peu, nous ne vous dirons pas
Qu'ils sont époumonants.
Et si des gens nous bousculent, nous le prendrons en riant,
Sachant bien que cela arrive toujours en dansant.

Seigneur, enseignez-nous la place
Que, dans ce roman éternel
Amorcé entre vous et nous,
Tient le bal singulier de notre obéissance.

Révélez-nous le grand orchestre de vos desseins,
Où ce que vous permettez
Jette des notes étranges
Dans la sérénité de ce que vous voulez.
Apprenez-nous à revêtir chaque jour
Notre condition humaine
Comme une robe de bal, qui nous fera aimer de vous
Tous ses détails comme d'indispensables bijoux.
Faites-nous vivre notre vie,
Non comme un jeu d'échecs où tout est calculé,
Non comme un match où tout est difficile,
Non comme un théorème qui nous casse la tête,
Mais comme une fête sans fin où votre rencontre se renouvelle,
Comme un bal,
Comme une danse,
Entre les bras de votre grâce,
Dans la musique universelle de l'amour....