Sagesse de Saint Benoit (décembre 2020-Janvier 2021) : Ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu (RB IV)


NE JAMAIS DESESPERER DE LA MISERICORDE DE DIEU. 

RB 4, 76

 

              La miséricorde est tout à fait propre à Dieu.

« Il peut avoir pitié de nous et nous pardonne parce qu’il peut tout ». (Sagesse 11,24)

La miséricorde de Dieu est l’attribut le plus éclatant, celui qui dépeint le mieux sa conduite à notre égard.

          Résonnances dans l'Ecriture


« Dieu prend plaisir  à faire grâce ». (Michée 7, 18) »

« Vous êtes un Dieu prompt à pardonner, clément et miséricordieux, patient et riche en bonté ». (Néhémie 9, 17) »

« Dieu ne veut pas que le pécheur périsse, mais qu’il se convertisse et qu’il vive ; » (cf. Ezéchiel 18, 23)

« Avec un amour éternel j’ai eu compassion de toi, dit ton Rédempteur, le Seigneur. » (Isaïe 54, 8)

« Je t’ai  ai aimé d’un amour éternel c’est pourquoi j’ai prolongé pour toi la miséricorde ». (Jérémie 31, 3)

Il n’y a point de faute que la divine miséricorde ne puisse effacer, point de blessure qu’elle ne puisse guérir, point d’abîme qu’elle ne puisse combler :

« Cessez de mal faire, apprenez à bien faire ; si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige, et s’ils sont rouges comme le vermillon, ils deviendront semblables à de la laine blanche. » (Isaïe 1, 16-18)

« O Dieu aie pitié de moi, dans ta bonté, selon la grandeur de tes miséricordes, efface mes péchés. » (Psaume 50,1)

« La terre est remplie de la miséricorde du Seigneur »

« Toutes ses voies sont miséricorde et fidélité. »

 « Il redresse l’indigent étendu dans la poussière ; il relève le malheureux du fumier sur lequel il se trouvait. »

« O mon âme bénit le Seigneur ...C’est lui qui pardonne toutes tes in iniquités, qui guérit toutes tes maladies, qui rachète ta vie de la fosse, qui te couronne de bonté et de miséricorde... Il est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et riche en bonté... Il ne nous traite pas selon nos péchés, il ne nous châtie pas selon nos  iniquités... Comme un père a compassion de ses enfants, le Seigneur a compassion de ceux qui le craignent, car il sait de quoi nous sommes formés, il se souvient que nous ne sommes fait que de poussière... Mon âme bénit le Seigneur ! » (Ce dernier paragraphe est tiré du psaume 102) 


Chez les Pères de l'Eglise

« Le Dieu des miséricordes nous ouvre son sein, et tout homme qui recherche et comprend la vérité trouve auprès de lui un accès facile. Pussiez-vous au terme de votre vie, implorez le pardon de vos péchés ; priez le Dieu unique et véritable ; confessez-lui vos fautes, et vous obtiendrez votre pardon La miséricorde divine n’est jamais insensible à la foi et au repentir, et, même à notre dernière heure, elle nous  ouvre les portes de l'éternelle Patrie. (St Cyprien de Carthage)

« De quel front oserai-je me présenter devant le Seigneur mon Dieu, qui pénètre les secrets les plus intimes ? Ainsi couvert de péchés, je tremble qu'au milieu de mes prières le feu du ciel ne tombe sur moi et ne me dévore. Une flamme envoyée de Dieu mit en cendres ceux qui avaient osé offrir au Seigneur un feu étranger dans le désert (Lv 10,1-2); que dois-je attendre, moi, chargé du poids de tant de crimes qui m'entourent et m'enveloppent tout entier ? Eh quoi ! dois-je désespérer de mon salut ? Eh bien ! j'y renonce. Mais non, c'est l'artifice dont se sert souvent notre ennemi : il nous pousse au désespoir afin de nous abattre ensuite et de nous fouler aux pieds. Je ne désespère pas de moi-même, je mets ma confiance dans la Miséricorde de Dieu et dans l'efficacité de vos prières. »  (St Ephrem)

commentaire 

« La divine miséricorde pardonne sans cesse nos péchés, elle se penche maternellement sur chacune des blessures de notre âme pour les panser et les guérir. Dieu a eu pitié de l’homme. « Dieu nous a aimés le premier. » (St Jean    ) « Mais Dieu qui est riche en bonté à cause du  grand amour dont il nous a aimés et alors que nous étions morts par nos offenses, nous a rendus vivants avec le Christ : c’est par grâce que nous êtes sauvés. » (1 Jn 4, 10 ; Eph. 2, 4-5) Et dans la liturgie pascale : « O étonnante miséricorde pour nous ! O preuve inestimable de tendresse et d’amour ! Pour racheter l’esclave, vous avez livré le Fils ! ... O bienheureuse faute qui nous a mérité un tel et si grand rédempteur. » (Exultet)

« Quel que soit la gravité de notre péché, le Seigneur est toujours là pour nous pardonner il nous attend avec une grande bonté et une patience infinie et dans l’Evangile nous en avons la preuve : Le bon Larron « Seigneur souviens-toi de moi quand tu seras dans ton royaume » et le Seigneur lui répond : « Aujourd’hui, tu seras avec moi en Paradis ». (Lc 23, 42-43) C’est la confiance en la Miséricorde qui nous sauve quel que soit notre état de pécheur. On peut relire la pécheresse de St Luc ch. 7, les paraboles de la miséricorde toujours chez st Luc au ch. 15. Cf. aussi  St Pierre au moment de la Passion.

Maîtres spirituels

« Ma miséricorde est incomparablement  plus grande que tous les péchés que peuvent commettre toutes les créatures ensemble : aussi est-ce le plus cruel affront que l’on puisse me faire, que d’estimer le crime de la créature plus grand que ma bonté. » (Ste Catherine de Sienne)

« Que toute âme glorifie la miséricorde du Seigneur par sa confiance en sa miséricorde durant toute la vie et surtout à l’’heure de la mort. Ne crains rien chère âme, qui que tu sois. Plus un pécheur est grand, plus il a droit à votre miséricorde, Seigneur. O bonté inouïe, Dieu se penche le premier vers le pécheur. » (Petit journal de Ste Faustine)

« Ayons confiance : quel que soit nos fautes nos misères, ne jamais se décourager, ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu,  car Dieu a besoin de nos misères pour exercer sa miséricorde : offrons les lui humblement, simplement, avec une confiance, sans limites, puisque sa miséricorde est infinie. » (Dom Placide de Roton)