La Miséricorde

"Il faut que tout ce que j’ai dit dans ce document se transforme en une ardente prière, en un cri qui implore la miséricorde, selon les nécessités de l’homme dans le monde."
Jean Paul II, encyclique Dives in Misericordia


Vocable et devise de l'abbaye
Le choix du vocable de notre abbaye, né comme une réponse à cet appel de Jean Paul II, ainsi que  la devise de l’abbaye « Servante en prière de l’amour miséricordieux », précisent encore notre mission dans l’Eglise : nous sommes là pour répercuter sans cesse vers le ciel ce cri de prière qui monte de l’humanité.




Appels à la prière

Combien de détresses, de souffrances, de fardeaux, sont déposés entre les mains de Notre Dame de Miséricorde par nos hôtes, pèlerins de passage ou même par des appels téléphoniques de personnes irrésistiblement attirées par ce vocable. Un cierge brûle constamment auprès de la statue de la Vierge qui condense dans sa flamme toutes ces intentions confiées à sa maternelle intercession.




La fête de la Miséricorde
Depuis 1997, nous célébrons le dimanche de la Miséricorde institué par Jean-Paul II en réponse à la demande du Christ à Sainte Faustine. Pèlerins et fidèles attachés à cette spiritualité viennent participer à la messe conventuelle et au chapelet de la Miséricorde.



L’heure de la Miséricorde
Depuis le passage des reliques de Saint Faustine en 2011, imprégnées davantage encore par son message de confiance, nous sonnons au clocher à 15h l’Heure de la Miséricorde. Où que nous soyons, nous pouvons nous unir en cette minute à la Passion du Seigneur et demander au Père sa miséricorde pour nous et pour le monde entier.



Le lien avec le sanctuaire du Laus
Une forte communion spirituelle nous unit au sanctuaire de Notre-Dame du Laus, près de Gap. Dans ce foyer rayonnant de notre diocèse, haut lieu de la réconciliation, la Vierge Marie ne cesse depuis trois cent cinquante ans, par l’intermédiaire de sa servante Benoite Rencurel, d'accueillir les pèlerins pour qu’ils trouvent accès à la Miséricorde du Père.