Articles

Bienvenue

Image
"La vie monastique est un aménagement de la vie en vue de la perdre pour la livrer à Dieu."Mère Geneviève Gallois 
L’Abbaye bénédictine Notre-Dame de Miséricorde, un foyer de louange à Dieu campé au creux d'une petite vallée des Hautes-Alpes près du village de Rosans, vous souhaite la bienvenue. Dans ce cadre bordé de montagnes et ouvert vers le ciel, notre communauté mène la vie monastique à l’école de Saint Benoît.
N’y-a-t-il pas aujourd’hui des tâches plus urgentes ? Ces pages esquisseront une réponse en vous faisant découvrir qui nous sommes et ce que nous faisons, pourquoi nous sommes là et comment nous rejoindre pour une halte spirituelle ou, plus prosaïquement, pour acheter nos produits d’artisanat.
Bonne visite !

                                       Les sœurs de la Communauté

Actualité

Image
A  l'abbaye de  Limon 29 septembre , 5 et 6 octobre

Un spectacle théâtral, musical et visuel sur Mère Geneviève Gallois (1888-1962),  moniale bénédictine de Saint Louis du Temple, 
auteur de la Vie du petit saint Placide (1954)






Du 24 au 30 juin Retraite annuelle de la communauté

28 juin Fête du Sacré Cœur
Messe solennelle à 8h45

Prochaine fête : 15 août Fête de l'Assomption

Image
JEUDI 15 AOÛT 2019 FÊTE DE L’ASSOMPTION
10h45 Messe solennelle
17h15 Vêpres solennelles
20h15 Office des Complies VEILLÉE DE PRIÈRE ET PROCESSION AUX FLAMBEAUX Les moniales sont heureuses de vous inviter à participer à cette cérémonie en l’honneur de Notre Dame qui aura lieu à la suite de l’Office des Complies

Sagesse de Saint Benoît (août 2019) Les disciples doivent obéir de bon cœur

Image
C’est de bon cœur que les disciples doivent obéir, car "Dieu aime celui qui donne joyeusement" (RB chapitre V)

Loin d’être contrainte subie et soumission passive, l’obéissance, libre adhésion au dessin de Dieu encore enfermé dans le mystère mais proposé par la parole à la foi, permet à l’homme de faire de sa vie un service de Dieu et d’entrer dans sa joie. (Vocabulaire de théologie biblique)
L’existence humaine, souvent comparée à une marche, devient une course quand on veut évoquer une obéissance empressée ou une mission urgente. Le verbe courir peut désigner simplement la forme allègre que donne une vie juste, ajoutant à la métaphore de la marche dans les chemins de Dieu une note de joie, d’empressement, de vivacité. (VTB)


Quelques résonances
dans la Règle Prends en main les puissantes et glorieuses armes de l’obéissance. (Prol. de la Règle)
Il obéira par amour, se confiant dans le secours de Dieu. (Ch. 68)
Que les frères s’obéissent les uns aux autres…en toute charité et empress…