Articles

Bienvenue

Image
"La vie monastique est un aménagement de la vie en vue de la perdre pour la livrer à Dieu."Mère Geneviève Gallois 
L’Abbaye bénédictine Notre-Dame de Miséricorde, un foyer de louange à Dieu campé au creux d'une petite vallée des Hautes-Alpes près du village de Rosans, vous souhaite la bienvenue. Dans ce cadre bordé de montagnes et ouvert vers le ciel, notre communauté mène la vie monastique à l’école de Saint Benoît.
N’y-a-t-il pas aujourd’hui des tâches plus urgentes ? Ces pages esquisseront une réponse en vous faisant découvrir qui nous sommes et ce que nous faisons, pourquoi nous sommes là et comment nous rejoindre pour une halte spirituelle ou, plus prosaïquement, pour acheter nos produits d’artisanat.
Bonne visite !

                                       Les sœurs de la Communauté

Actualités

Image
Quelques informations
Depuis quelques jours la fameuse "Tisane du patriarche" est enfin disponible !
Après l’épeautre et les fruits du terroir, voici la nouvelle spécialité de l’abbaye ! En 2017, nous avons décidé de développer une activité de plantes médicinales et aromatiques. Découvrez-en le premier produit : la Tisane des Patriarches.






Pour tout renseignement : voir sur le site de la boutique de Théophile  où  elle est en vente  (en ligne) :
https://www.boutiques-theophile.com/epicerie-fine/9467137-la-tisane-des-patriarches-rosans.html

ainsi qu'à la porterie de l'abbaye (quand celle-ci sera ré ouverte) 

Triduum pascal et Semaine de Pâques

En ce temps exceptionnel d'un Triduum Pascal célébré sans autres participants que la communauté, nous sommes invitées à vivre une communion de coeur et d'âme élargie, universelle. Dans cette communion ont une place de choix les souffrants, les soignants, les agonisants, les familles endeuillées, les victimes de l'épidémie e…

sagesse de Saint Benoît (avril-mai) : veiller à toute heure sur les actions de sa vie

Veiller à toute heure sur les actions de sa vie 
RB IV


Cette sentence des instruments des bonnes œuvres de la règle de Saint Benoit semble ressembler à un axiome populaire du style : « Réfléchir avant d’agir ». En effet posséder « la science de ce qu’il faut faire ou ne pas faire »  est un désir universel. La tradition chrétienne à la suite de Saint Paul accorde une grande importance à la formation de la conscience et au jugement qui va aboutir à l’acte.
L’Apôtre définit les trois morales : païenne, juive et chrétienne, par la manière de le poser ou de l’éluder. Si les païens ont abouti à toutes les dépravations, c’est qu’ils n’ont pas veillé à mettre Dieu dans leurs pensées (Rm1, 28). Les juifs sont informés des volontés divines par la loi qui détaille tout ce qu’il faut faire (Rm2, 12).
Le chrétien, avant de devenir une « homme nouveau »grâce à l’Eglise qui va lui dispenser la parole du Christ et les sacrements, et pouvoir discerner et adhérer spontanément et par amour au bon vouloir d…

sagesse de Saint Benoît (mars 2020) : une école du service du Seigneur

Une école du service du Seigneur (Prologue de la Règle)
Dans le Prologue de sa Règle, saint Benoît qualifie le monastère d’École du service du Seigneur. Où trouver l’origine de cette expression ? La Bible contient plusieurs versets qui ont peut-être inspiré saint Benoît :
Résonance dans l'Ecriture C’est le Seigneur votre Dieu que vous devez suivre, c’est lui que vous craindrez ; ses commandements, vous les garderez ; sa voix, vous l’écouterez ; c’est lui que vous servirez ; c’est à lui que vous vous attacherez. (Deutéronome 13, 5) C’est le Seigneur notre Dieu que nous voulons servir, c’est à sa voix que nous voulons obéir. (Josué 24, 22) Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui je trouve mon bonheur. (Mt 12, 18) Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; et celui qui veut être parmi vous le premier, sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa…