Articles

Bienvenue

Image
"La vie monastique est un aménagement de la vie en vue de la perdre pour la livrer à Dieu."Mère Geneviève Gallois 
L’Abbaye bénédictine Notre-Dame de Miséricorde, un foyer de louange à Dieu campé au creux d'une petite vallée des Hautes-Alpes près du village de Rosans, vous souhaite la bienvenue. Dans ce cadre bordé de montagnes et ouvert vers le ciel, notre communauté mène la vie monastique à l’école de Saint Benoît.
N’y-a-t-il pas aujourd’hui des tâches plus urgentes ? Ces pages esquisseront une réponse en vous faisant découvrir qui nous sommes et ce que nous faisons, pourquoi nous sommes là et comment nous rejoindre pour une halte spirituelle ou, plus prosaïquement, pour acheter nos produits d’artisanat.
Bonne visite !

                                       Les sœurs de la Communauté

Actualités

Image
Année mariale diocésaine 6 septembre 2020 – 12 septembre 2021 Prenez Marie chez vous !
Au jour de Pâques 2020, Mgr Xavier Malle a annoncé une « Année mariale diocésaine » du 6 septembre 2020 au 12 septembre 2021.

Après les mois difficiles vécus cette année et alors que nous en vivons actuellement de douloureuses conséquences, nous sommes invités à « prendre Marie chez nous ». Nous allons vivre tout une année pour accueillir Marie à la maison, en paroisse, au sanctuaire Notre-Dame du Laus et en diocèse. Puissions-nous, comme Benoîte, nous réjouir de la présence de la Vierge Marie, pour trouver auprès d’elle de quoi donner des couleurs à la vie et recevoir du soutien : « Quand Benoîte voit la très digne Mère de Dieu, elle se réjouit. Mais surtout, cette grande Reine l’égaye et l’encourage » (Manuscrits du Laus).
Les grandes dates de l’année mariale
Dimanche 6 septembre 2020 : ouverture de l’année mariale En matinée : fête de la rentrée scolaire avec la fête des cartables. Messe à 10h30 au petit-podiu…

prochaine cérémonie : dimanche 4 octobre, ouverture de l'année mariale diocésaine à l'abbaye

Image

Sagesse de Saint Benoît (août-septembre 2020) : "Ils seront vraiment moines s'ils travaillent de leur main

Image
Ils seront vraiment moines s’ils travaillent de leurs mains comme nos Pères et les Apôtres » (RB 48)


Cette sentence de Saint Benoit vient du chapitre 48ème de la Règle sur le travail des moines, elle est introduite ainsi :

« Si la nécessité du lieu ou la pauvreté exigent que les frères s’emploient eux-mêmes à faire les moissons, qu’ils ne s’en affligent pas : car ils sont alors véritablement moines, s’ils vivent du travail de leurs mains comme nos pères et les Apôtres. » Saint Benoit console à l’avance les moines qui pour des raisons diverses seraient contristés par le travail des champs. Il leur montre que c’est ainsi qu’ont vécus nos pères dans la foi dès l’Ancien testament ainsi que ceux qui ont inauguré la nouvelle Alliance : les Apôtres. Pourquoi cette insistance sur le travail des mains? Comment le travail va-t-il façonner le moine ?
Ce que dit la Bible

Le travail, c’est-à-dire l’effort pour aménager la nature suivant les besoins de l’homme est prescrit par Dieu dès le paradis (Gen2,…