Parcours




profession solennelle: lecture de la charte



Le chapitre 58ème de la Règle de saint Benoît décrit la manière dont on reçoit un frère dans la communauté. Il développe les conditions de l'entrée et de la première formation.

Quelque 15 siècles plus tard, ces directives inspirent encore la manière dont L'Eglise règle, avec précision et une grande sollicitude, les modalités de l'entrée dans la vie religieuse et le temps de la formation. "Il s’agit d’un processus qui ne finit jamais et est destiné à saisir en profondeur toute la personne afin que toutes ses attitudes et ses gestes révèlent la pleine et joyeuse appartenance au Christ" (Vultum Dei quarere 13).

La formation à la vie monastique contemplative est basée sur une rencontre personnelle avec le Seigneur. Elle commence par l'appel de Dieu et la décision de chacune de suivre le Christ, de lui consacrer sa vie sous l'action de l'Esprit Saint.

Le noviciat comporte différentes étapes consécutives : après des séjours de retraite à l'intérieur de la communauté, le discernement de l'appel du Seigneur à le suivre et le mûrissement de ce choix, commence le temps du postulat (au minimum un an), au cours duquel la candidate confirme sa détermination, s'adapte et s'initie progressivement aux éléments fondamentaux de la vie monastique et de la vie fraternelle.

Le passage au noviciat est marqué par la cérémonie du mandatum, suivie de la cérémonie de vêture au cours de laquelle la postulante reçoit l'habit des novices. Le noviciat est un temps d'approfondissement de la vocation bénédictine, et de la relation avec le Christ qui permet de préparer l'engagement de la profession temporaire. Puis la professe poursuit jusqu'à la professions solennelle sa formation qui vise à intégrer toutes les dimensions de son être, humaine et spirituelle, dans une condition harmonieuse de communion avec Dieu et avec les sœurs.